''Silence concentré seulement ponctué par des bruits de couteaux, l'atmosphère est au travail, le matin, au collège Viète. L'équipe de cuisine s'affaire pour mettre en boîte les dernières salades. Willy Daviet, chef d'orchestre de ce ballet quotidien, fait débuter les troupes tous les matins à 7 heures pétantes. Il répond à nos questions, tout en maniant avec dextérité un couteau ayant une lame... conséquente. Ne nous fâchons pas !

Qui êtes-vous Willy Daviet ?''

J'ai un CAP et un BEP de cuisinier. Habituellement, je travaille à Cauterets, dans les Pyrénées. Cette année, je n'ai pas pu faire la saison, je suis blessé. Jackie Retail est une amie. Et j'ai accepté de la dépanner.

Combien de repas préparez-vous par jour ?

Nous devons assurer entre 800 et 1000 repas.

Comment et pourquoi ce concept salade / sandwich ?

Sur la plaine des sports, nous n'avions ni le droit ni la possibilité matérielle d'assurer le système self des plats chauds.

Combien êtes-vous à travailler ? Quelle est l'ambiance ?

Le chiffre est variable. Entre 8 et 10 bénévoles sont là tous les matins. L'ambiance est bonne. Ils sont tous très mignons |1|.

Quelles sont vos impressions sur l'Euro2003 ?

L'organisation de l'Euro2003 est rigoureuse. Pour le moment, en ce qui concerne les matchs, je n'en ai vu que des bouts. Pour la nourriture, les échos disent que les joueurs ont l'air assez contents dans l'ensemble.

Il ne nous reste plus alors qu'à nous éclipser avant de devoir l'aider à émincer les champignons… Merci Willy.

Françoise Gaborieau

|1| L'un des mignons lance alors avec une pointe d'ironie dans la voix : Non, écrivez que nous sommes tous exploités en cuisine !